Les Lingettes Lavables, c’est la vie! (ou « Comment démarrer facilement dans le monde merveilleux du lavable? »

Les consciences s’éveillent petit à petit, lentement mais sûrement. Notamment, sur la démarche zéro Déchet qui demande de modifier certaines de nos habitudes de génération « jetable ».

Vous vous demandez peut-être justement ce que vous pourriez faire pour diminuer votre volume de déchets ? Et bien, ça tombe bien, car aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de … lingettes lavables !

Oui, c’est sûr, au premier abord, ça ne fait pas rêver, mais si on n’y regarde de plus près, ça peut être le début d’une GRANDE aventure !

Car oui, les lingettes lavables peuvent vous amener à sauver le monde !!!

minion-clapping

Mais commençons par le commencement.

Les lingettes lavables : qu’est-ce que c’est ?

On différenciera les lingettes lavables utilisées pour le change des bébés des lingettes démaquillantes ou débarbouillettes, tout simplement par leur dimension.

Dimensions idéales:

Pour les lingettes démaquillantes/débarbouillettes : 5x5cm à 8x8cm

Lingettes pour le change : environ 10x15cm (si vous êtes un homme avec de grandes mains, n’hésitez pas à surévaluer bien sûr cette dimension, et ce pour éviter tout … débordement intempestif!)

Matières

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. Et vous trouverez des avantages et des inconvénients aux différentes matières suivant vos habitudes d’hygiène et de sensibilité !

Coton : sous forme d’éponge de coton, ou de micro-éponge de coton, qu’on choisira bio, de préférence.

+ : compatible avec toutes les formes de produits.

– : Peut devenir un peu rêche avec le temps.

Bambou : sous forme de viscose de bambou, la fibre de bambou, plus naturelle, étant moins accessible.

+ : propriétés anti-bactériennes naturelles du bambou. Reste souple et doux lavage après lavage.

– : procédé de fabrication non-écologique

Micropolaire et polaire : on choisira de préférence une matière certifiée Oekö Tex 100

+ : doux, facile à découper

– : fibre synthétique, propriété déperlante qui ne sera pas compatible avec les produits sous forme aqueuse (eau micellaire..), mais qui conviendra très bien aux liniments, lait de toilette, et huiles végétales (à condition d’avoir une polaire pas trop épaisse).

Maintenant que vous avez les bases, nous pouvons aller plus loin : dans la suite de l’article, vous aurez tous les arguments à avancer à votre belle-mère (ou à mémé, votre concierge, votre voisin…) pour lui clouer le bec la.le convaincre que les lingettes lavables, c’est l’Avenir !

Pourquoi passer aux lingettes lavables ?

Tout simplement, parce que, comme beaucoup de produits d’hygiène non-jetables, on retrouve des avantages écologiques, économiques et pour la santé.

Écologiques :

Faisons un rapide calcul : on utilise en général 2 cotons démaquillants ou 2 débarbouillettes par jour, donc 730 en un an. Chez moi, nous sommes 3 à utiliser des lingettes matin et soir, nous évitons donc de jeter 2190 cotons/an!

Si vous utilisez du dissolvant pour retirer votre vernis à ongles, le gain est d’autant plus important.

Autant de matière première économisée, autant d’eau aussi (utilisée en énorme quantité pour la fabrication de ces produits), autant de pétrole (pour le transport notamment)… Bref, vous l’aurez compris, l’empreinte écologique d’une lingette lavable est bien moindre, si ce n’est insignifiante par rapport à l’empreinte écologique d’un coton démaquillant, et encore plus par rapport aux lingettes jetables imprégnées !

Economiques :

L’économie pour votre budget n’est pas aussi importante que pour les couches lavables, mais reste à prendre en compte ; d’autant plus si, comme ici, vous payez une Redevance Incitative pour le retrait de vos déchets ménagers. Dans ce cas, l’économie se retrouve à l’achat et dans votre poubelle !

smiling-trash-can-cartoon-style-vector-format-available-46619494

Rappelons aussi que l’on ne jette rien d’autre dans les toilettes que le papier toilette, et surtout pas les lingettes jetables, qui deviennent un vrai fléau pour les collectivités. En effet, elles ne sont pas conçues pour se désagréger assez rapidement dans les canalisations et dans les stations d’épuration, et ce, même si elles sont estampillées « biodégradables » !

Il y a donc de plus en plus de problèmes liés au rejet des lingettes dans les toilettes. Rappelons aussi que tous les coûts liés aux différents travaux pour résoudre ces problèmes (déboucher des canalisations, drainer des rues inondées à cause des canalisations bouchées…etc) se répercutent forcément sur les impôts locaux…

En faisant un rapide calcul :

-pour les lingettes démaquillantes/débarbouillettes : environ 7€/an/pers

-pour les lingettes pour le change (les fameuses lingettes jetables), on obtient une économie tout à fait significative (qui peut se rajouter à celle réalisée si on est passé aux couches lavables) ; j’ai évalué cette économie en estimant qu’un enfant de la naissance à la « propreté » (environ 3 ans) nécessitait environ 6000 lingettes (estimation qui est, je pense, bien en deçà de la réalité, mais je ne trouve pas d’information sur cette quantité). Suivant les lingettes utilisées, du 1er prix au plus chères, on fait une économie de 70 à 500€/enfant !

wow

Côté santé :

Les associations de consommateurs nous alertent régulièrement sur les produits nocifs contenus dans les lingettes imprégnées :

-voir n°540 du magazine « 60 millions de consommateurs » (septembre 2018)

-UFC Que choisir

Pour les lingettes lavables, on privilégiera des matières naturelles biologiques ou pour les matières synthétiques, certifiées Oekö Tex 100, particulièrement pour les lingettes conçues pour le change des bébés.

Esthétiques :

Et ce qui ne gâche rien, les lingettes lavables/débarbouillettes/lingettes démaquillantes sont beeeelles ! De quoi rajouter du style à votre salle de bain ou faire un beau cadeau !

Faciles à faire :

Et si vous souhaitez les faire vous-même, rien de plus simple : même moi, je suis arrivée à coudre des lingettes, en prenant une vieille serviette éponge et un lange en coton bio, un peu de couture, et le tour est joué !

Pour les lingettes pour le change, comme j’utilisais du liniment, j’ai découpé de la polaire. (C’est fou ce qu’on est capable de faire quand on est enceinte ! J’ai même acheté une machine à coudre lors de ma première grossesse!)

Alors, maintenant que vous êtes convaincu que les lingettes lavables, c’est la vie (si, si!), vous vous demandez peut-être comment les laver ? Et bien, voici quelques conseils d’entretien.

Comment entretenir des lingettes lavables ?

Routine d’entretien

Distinguons encore une fois les lingettes lavables (pour le change) et les lingettes démaquillantes/débarbouillettes… après, chacun fait ce qu’il veut, aucune loi ne régit l’utilisation des lingettes lavables, mais nous déconseillons quand même fortement d’utiliser de manière aléatoire les unes et les autres, mieux vaut donc avoir un lot de lingettes bien différentiables (cf dimensions toussa toussa…)

Les lingettes pour le change :

Si vous utilisez déjà des couches lavables, les lingettes suivront le mouvement tout simplement, car elles finiront dans le seau de stockage de couches, en attendant le lavage. Il n’y a donc rien de particulier à faire dans cette situation.

Pour les autres cas, vous pouvez stocker vos lingettes lavables au maximum pendant 3 jours dans un petit seau de stockage (ou tout autre contenant que l’on peut fermer), en y vaporisant au maximum une fois par jour un désinfectant ou en y laissant une lingette imprégnée de quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree. Ensuite, nettoyage en machine à 40°, cycle normal, avec une lessive « écologique ». Séchage à l’air ou en sèche-linge.

De temps en temps, si vous le souhaitez, elles pourront subir un cycle à 90°C, avec vos serviettes de toilette par ex. Il n’y a pas de règles en fait. Il faut trouver sa propre routine, celle qui convient à son foyer, en gardant à l’esprit des conditions d’hygiène de base (sans basculer du côté obscur de la force, à tout vouloir désinfecter tout le temps bien sûr!) et le principe écologique des lingettes (si l’on doit faire des cycles à 60°C pour 10 lingettes, ça n’est pas très cohérent!).

Dans un cas comme dans l’autre, il faudra suffisamment de lingettes pour pouvoir faire « le roulement » : c’est-à-dire avoir toujours des lingettes sous la main, même quand une partie du stock est en cycle nettoyage/séchage. Pour être laaaarge, je dirais qu’il faut entre 30 et 40 lingettes.

Les lingettes démaquillantes/débarbouillettes :

Là, la routine est simple. Soit vous mettez vos lingettes au fur et à mesure directement dans votre bac de linge en attente de nettoyage, soit vous les stockez, puis vous les lavez toutes ensembles. Moi, j’utilise un petit filet à linge, mais pour les lingettes de mes filles, elles vont dans la corbeille à linge.

20181014_190926

Pour le cycle de nettoyage, il sera le même que pour votre linge familial.

La petite astuce : pour tous les types de lingettes, pour le séchage, si comme moi, vous n’utilisez pas de sèche-linge, je vous conseille quand même l’acquisition d’un mini-étendoir (appelé aussi pieuvre je crois). Achat utile car il servira aussi au « petit » linge (chaussettes, sous-vêtements…).

sechoir-en-plastique-avec-pinces

Mais où trouver ces petites merveilles ?!

Tout simplement sur internet, dans les magasins bio, les petits créateurs en font aussi souvent, et bien sûr dans la P’tite Boutique de Nova !

Alors, prêt.e à sauver le monde en passant aux lingettes lavables ?!

N’hésitez pas à me faire vos retours, à me poser vos questions !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s